Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/03/2010

La Rejusco organise 3 jours de Réflexion

Sous le Haut Patronage du Ministère de la justice, le Porgramme Rejusco organise 3 journées de Réflexion sur : « les perceptions et mecanismes communautaires de réponse aux violences sexuelles à l’est de la RDC ; avec une perception, discussion et contribution d’une étude anthropologique- juridique pour la utte contre l’impunité »

 

Du 15 au 17 mars 2010, l’Hôtel Ihussi de Goma a servi de cadre pour la Rejusco à l’organisation de 3journées de Réflexion sur : ‘’les perceptions et mecanismes communautaires de réponse aux viloences sexuelles à l’est de la RDC ; avec une perception, discussion-juridique pour la lutte contre l’impunité’’

Dès les deux premiers exposés, les participants au premier jour ont fustigé les rapports présentés par  les exposants, dont Monsieur Bert Ingelaere qui a présenté « Combattants Ex FDLR et violence sexuelle » et de Mme Véronique Moufflet qui a abordé « Le problème de la surexploitation du viol comme arme de guerre en RDC »

Un débat houleux s’en est suivie, les participants ont estimé que le temps imparti pour cette étude ait été insignifiant et par conséquent l’étude incomplète. S’expliquant par contre les intervenants ont soutenu, se faisant dévoiler par la modératrice Me Pélagie Ebeka.

Mme Gaellane a introduit le débat. Selon le premier intervenant Monsieur Bert Ingelaere, il soutient que dans ses ipressions, il a eu comme perception que le viol est comme une arme de guerre.

Pour Mme Véronique Moufflet, les violences commises par les civils sont réells et existent. Ce qui expliue que les deux intervenants ont pu juste donner ce qu’ils ont eu comme information. Ce n’est pas une parole d’évangile d’autres études peuvent être menées, car Mme Mouflet a mené ces études, il y a de cela  six ans.

Pour ceux qui ne connaissent pas très bien la Rejusco, c’est un programme de la restauration de la Justice à l’Est dee la République Démocratique du Congo, en sigle Rejusco, un programme du gouvernement congolais qui accompagne le processus de réforme et de redynamisation de la justice en apportant divers appuis aux services judiciaires.

Ce programme fonctionne sous l’autorité du Ministère de la justice du Gouvernement central qui en dirige le comité de pilotage. Il est financé par la commission Européenne, avec la participation des Etats membres de l’Union Européenne (Coopérations Britannique, Belge, Neerlandaise et Suédoise) pouir un budget global de 17.229.437 Euros.

Le Scribe

 

18:30 Publié dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0)