Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/12/2010

RDC Les 100 jours de Marcellin Cisham

Marcellin Cishambo un nouveau style de la gouvernance

 

Cet ancien belgicain, opposant farouche de régime Mobutu, ancien conseiller politique du Président Joseph Kabila Kabange, Chef de l’Etat de la République Démocratique du Congo. Resté très longtemps l’ombre du Premier Président élu démocratiquement aux suffrages universels directs. Marcellin Cishambo est, lui aussi élu gouverneur au suffrage universel indirect, c’est-à-dire par l’Assemblée Provinciale du Sud Kivu depuis le 12 juin et, succédant ainsi au gouverneur démissionnaire, Louis Léonce Muderhwa Chirimwami. C’est donc le 30 octobre 2010 que le gouvernement Marcellin Cishambo a totalisé les 100 jours à la tête de la province du Sud Kivu. Comme l’exige une tradition politique, le Gouverneur Marcellin Cishambo Ruhoya a tenu à rencontrer les hommes des médias, au cours d’une Conférence de Presse pour tabler sur ses 100 jours.

Contrairement aux uns qui ne veulent pas compter leurs séjours à la tête de leurs exécutifs, Marcellin Cishambo lui en a fait bon usage des médias.

Il a eu au cours de cette rencontre du 16 novembre 2010 passé aux peigne-fins toutes les situations de sa province, au cours de ses 100 jours. Il a parlé de travaux, c’est-à-dire du « chantier infrastructures », passant par la bonne gouvernance, où son gouvernement et lui-même était à Lwiro pour apprendre. Abordant sans ambages l’aspect sécuritaire, l’ordre public, l’Etat des droits et l’épineuse question de l’exploitation des minérais, où il a su démontrer avec éloquence les bienfaits de la décision du Chef de l’Etat, ayant trait à la suspension de l’exploitation des minérais dans les deux provinces du Sud Kivu. Tout en dénonçant la carence de la décision de la deuxième république qui a su déjouer les kasaïens en libéralisant le diamant du Kasaï. Les conséquences se font aujourd’hui sentir, plus d’écoles, l’élite intellectuelle a baissée et, même dans la Province Orientale, les effets commencent à se révéler. Il a répondu à toutes les préoccupations des médias sans tabou, et tout en les promettant de se retrouver au cours des prochains 100 jours.

Il a tenu à relever certains défis de la province, car ayant circonscrit tous les problèmes et paramètres de la Province du Sud Kivu, l’expérience acquis en qualité du Conseiller du Chef de l’Etat aidant.

Sébastien Tshibangu

 

 

Le nouveau Gouverneur de la Province du Sud Kivu vient d’accomplir 1OO jours à la tête de l’exécutif provincial de la Province du Sud Kivu. Et, comme David disait à Dieu : « apprends-moi à compter mes jours », Marcellin Cishambo ne s’est pas interdit de cette logique. Il est revenu ce Mardi 16 novembre devant les chevaliers de la plume présents dans la ville de Bukavu, chef-lieu des institutions provinciales.

Sans commentaire nous reprenons en intégralité l’intervention des Marcellin Cishambo Ruhoya devant la Presse :

Point de Presse de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Sud Kivu

Le Centième jour du Gouvernement est tombé le 30 octobre dernier. Nous avions promis lors de l’investiture du Gouvernement, de présenter à cette date le bila de 100 jours de fonctionnement. Hélas, d’autres obligations d’Etat ne nous ont pas permis d’accomplir cette promesse.

Etant donné le temps qui nous séparait de la fin du mandat, nous avons levé l’option de faire nôtres les programmes de Gouvernement de nos prédécesseurs, en les redimensionnant toutefois.

Notre programme s’articulait autour de trois axes stratégiques, à savoir : le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la province et la protection des droits humains ; l’amélioration de la gouvernance administrative en général, et plus particulièrement celle des finances publiques ; l’accélération du processus de mise en œuvre des cinq chantiers de la République, à savoir : les infrastructures et le logement, la santé, l’Education, l’eau et l’électricité, et l’emploi.

Les 100 premiers jours de notre mandat ont été consacrés : à des états des lieux ; aux itinérances ; à la poursuite des travaux initiés par le Gouvernement précédent (les Kilomètre témoins de Kadutu et Bagira, l’électrification de Bukavu et Uvira) ; au renforcement des capacités managériales et opérationnelles des ministères provinciaux ; l’amélioration et au renforcement du cadre juridique d’administration et de gestion de la Province (10 arrêtés en examen ou pris, selon le cas) ; à l’amélioration des rapports avec la société civile ‘appui à l’organisation de la Marche Mondiale des Femmes) et avec les coopérations bilatérales et multilatérales ; à la sensibilisation et à l’organisation du retour des réfugiés congolais en séjour au Burundi et en Tanzanie, et à des appuis multiformes aux opérateurs du secteur de la sécurité.

Par ailleurs, des arrestations ont été opérées (fonctionnaires du cadastre et des titres fonciers à Kalehe, Caïds d’associations des malfaiteurs, cadre véreux du Cabinet,…) Des constructions anarchiques ont été supprimées (Elakat, immeubles sur la route de Kavumu) et d’autres sont programmées dans les jours qui viennent (Kabwakasirhe,…).

Nous avons traversé toutefois des moments difficiles au cours de ces 100 jours (la tragédie de Sange, les incendies à Bukavu, …) ; ce qui nous a amené à mettre sur pied un service de protection civile.

Les prochains 100 jours seront consacrés à la fois aux questions sécuritaires et de protection civile, et à l’amélioration de la gouvernance administrative, et spécifiquement à celle des finances publiques.

En effet, des contrôles systématiques dans les services de recettes sont planifiés ; lesquels aboutiront à la sanction des prévaricateurs. D e même, des diagnostics institutionnels seront organisés dans tous les services déconcentrés et les administrations territoriales. En même temps seront désormais opérationnelles la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes, l’Inspection Provinciale des Finances et la Coordination Provinciale des Projets de Développement et  des Actions Humanitaires. Des imprimés de valeurs sécurisés seront au demeurant mis en circulation en vue de freiner la fuite des recettes publiques. Ce qui devrait permettre de s’engager plus résolument dans la réalisation des Cinq Chantiers de la République.

Aussi des plans d’urbanisme et d’aménagement, des schémas directeurs et des règlements d’urbanisme seront élaborés pour améliorer la qualité de l’habitat. Par ailleurs, une nouvelle réglementation sur l’assainissement et l’hygiène publique sera bientôt d’application.

L’heure est donc à la punition de ceux qui détournent les ressources publiques, au renforcement des capacités administratives à tous les niveaux, au contrôle tous azimuts des opérateurs économiques et du secteur des ONG, à la programmation de l’aménagement urbain, et à l’amélioration de la qualité de la vie.

Ces nouvelles promesses du Gouvernement Cishambo feront d’une nouvelle évaluation dans les  100 prochains jours.

Mesdames et Messieurs, je vous remercie.

Fait à Bukavu, le 16 novembre 2010-

 Marcellin Cishambo Ruhoya

22:51 Publié dans Rédaction | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.