Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/04/2010

RDC: Des gouverenements provinciaux précaires

RDC : Démocratie en panne ou en marche ?

 

Deux gouverneurs de provinces du Maniema et du Sud Kivu déposent leurs démissions au burzau du Chef de l’Etat

 

Stupéfaction et déception à la fois. Le peuple congolais est en train de regarder comment le pays suit son cours normal. Le lundi 19 avril 2010, sur les ondes de la RTNC, nous avons appris de manière la plus spectaculaire par le porte-parole du Chef de l’Etat, André Ngwej Katot le communiqué faisant état des démissions de deux gouverneurs, dont le Dr Didier Manara de la Province de Maniema et de Me Louis Léonce Muderhwa de la Province du Sud Kivu.

Toutes ces démissions ont été le souhait des assemblées qui auraient votée des motions des défiances contre les deux gouvernements provinciaux des quels, celles reprocheraient les mégestions.

En ce qui concerne Louis Léonce Muderhwa de la Province, lequel nous sommes surplace à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud Kivu, l’Assemblée provinciale avait fait des recommandations en la date du 25 mars dernier, intervenues lors de la plenière du 23 avril 2010, ressorties à l’issue du débat sur le rapport de la commission de contrôle de la gestion financière du Gouvernement provincial du Sdu Kivu.

‘’Par l’ordre de Mission n° 064/BUR/AS/PRO/SK/01/2009, le Bureau de l’Assemblée Provinciale avait confié la mission de contrôler la gestion financière du Gouvernement Provincial à la commission spéciale, constituée à la plénière du 14/10/2009.

Après a présentation par la comission du rapport relatif à son ordre de mission dans la plénière du  20/03/2010, à l’issue du débat ; les rcommandations ci-desous ont été adoptées à l’issue de vote organisé à cet effet : Primo, l’Exécutif Provincial est astreint au respect de la procédure de demande de crédit supplémentaire en obtenant un avenant à l’organe Déliberant pour chaque article budgétaire ; deuxièmement : Que tous les imprimés de valeur au sein de tous les services d’assiette soient exclusivement commandés et codifiés par le ministère provincial des finances ; troisièment : Que l’Exécutif provincial produise trimestriellement un rapport d’exécution budgétaire à transmettre endéans 15 jours à l’Assemblée Provinciale ; Quatriemement : Que l’Exécutif Provincial priorise la mise sur pieds de la Direction Provinciale chargée de l’encadrement et de mobilisation des recettes en province dont l’Edit a été voté et ransmis à l’autorité provinciale ; cinquiemement : Que l’Exécutif provincial respecte les textes légaux relatifs à la passation des marchés publics tant au niveau de la constitution de la Comission d’adjudication, quà celui de la procédure d’appel d’offres ; sixièmement : Que la comptabilité de la province pour l’exercice 2009 soit présentée en bonne et due forme, et transmise à l’Assemblée Provinciale accompagnée par un rapport complet d’exécution budgétaire pour l’exercice 2008, et le premier semestre 2009.

Septièmement : Que l’exécutif provincial propuve à la population qu’il n’est pas complice du crime économique de la démobilisation fiscale perpétrée par le Président de la FEC en transmettant ce dossier auprès des instances judiciaires après calcul de tous les impayés dus par les redevables relatifs à la période du 3 mars 2009 ; huitièmement : Que l’Exécutif Provincila interdsenaux Associations privées, à la FEC et aux autres de faire payer et percevoir les taxes de l’Etat en lieu et place de l’Etat, et que les associations soient expulsées de lieux et parkings publics ; neuvièmement : Que l’Exécutif Provincial interdise les associations privées de gérer les fonds de l’Etat, en lieu et place des Institutions publiques ;

Dixièmement : Dans le cadre de l’exécution du Budget del Propvince ; concernant surtout le volet des dépenses, que l’Exécutif  Provincial invite tous les intervenants, qu’il s’agisse des hauts responsables, des collaborateurs ou même de simples agents au respect de toutes les règles de gestion. Tout responsable, collaborateur ou agent qui retire les fonds de la caisse comptable au moyen d’un bon provisoire de caisse ou une décharge et qui a mission de le dépenser au nom de la Province, doit impérativement présenter des justificatifs  dans un délai de 15 jours à dater du jour du retrait. De même le service d’Ordonnancement doit traiter les documents introduits dans la chaine des dépenses endéans 48 heures pour permettre au Comptable de tenir sa comptabilité à jour ; etc.

Au point 25 : Compte tenu de ce qui précède, la Commission remarque qu’il y a mégestion et recommande au Gouverneur de démettre les Ministres suivants : le Ministre des Finances, le Ministre des Transports et comunications et celui du Plan… Mais en fin de compte que le Gouverneur de Province (lui-même) démissionne purement et simplement’’

Mais on apprendra par la suite que le Gouverneur Louis Léonce Muderhwa se serait saisi de la justice pour annuler cette décision de l’Assemblée Provinciale et l’affaire était fixée au 4 mai prochain. Et, jus qu’aujourd’hui de l’annonce les membres de l’Assemblée Provinciale, c’est-à-dire les députés provinciaux ne s’attendaient pas à son revirement spectaculaire. Il sied de souligner que ce dernier était devenu vraiment personna non grata dans sa province, d’où il était tout le teps en dehors de la province ou de la villede Bukavu. Ce qui est triste ndans tous ces épisodesz est le fait que la démocrarie en RDC soufre de décoller à cause de la mégestion ou tout simplement de l’ignorance de règles administratifs. C’est que nous pouvons demander à la réhabilitation de l’Ecole Nationale des Droits et ’Administration, ENDA, car on retrouve tous les gouverneurs élus n’ont vraiment rien donné qui puissen plaire à leurs électeurs et ils s’en sortent diminués ou parfois avec une image très sale. Peut-être la leçon à ce stade est bien comprise par les futurs gouverneurs ou candidats à quelques postes prochainement.

16:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.