Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/04/2010

Kinshasa:Des étudiants en colère!

Kinshasa : les étudiants de l’Upn brûlent des pneus

Les coupures intempestives du courant ont été à la base de la manifestation de protestation des étudiants de l’Upn le lundi dernier dans la commune Ngaliema sur la route de Matadi où ils ont brûlé des pneus.

Folle soirée le lundi 5 avril à l’UPN. Les étudiants de l’Université pédagogique nationale ont brûlé des pneus sur la route Ma­tadi. Les coupures intempestives de l’électricité seraient à la base de cette manifestation de protestation.

Le matin, tout semblait normal. Vers 11 heures tout le monde estudiantin vaquait à ses occupations quand, soudain, toutes les machines énergiques ont cessé de fonctionner. On se rendit compte qu’il s’agissait d’une coupure du courant.

Les murmures ont commencé. Certains étudiants considèrent cela comme un sabotage, et les autres ne s’appuyant que sur ce que disent leurs congénères, étaient de même avis.

Quelques heures sont passées, le soir, vers 16 heures, un réseau d’étudiants va procéder à une sensibilisation qui consisterait à réunir tous les étudiants se trouvant sur le Campus de l’Upn en leur faisant voir que c’était trop et ça ne devait pas continuer ainsi. Ils ont voulu se faire entendre. Nous avions trouvé que si nous avions procédé à une telle protestation dans l’enceinte de l’Université, nous n’aurions pas trouvé gain de cause. Voila pourquoi il était nécessaire de descendre sur le macadam, a expliqué un étudiant.

Effectivement, ils ont pris d’assaut le macadam, bloquant ainsi la circulation routière, en plongeant les passants et d’autres personnes œuvrant sur place, même en dehors de l’université, dans une profonde stupeur. Ils ont brûlé des pneus, entonnant des chansons. Les quelles de chansons disaient tout ce qu’ils sentaient et avaient envie de réclamer.

Quelques minutes après les policiers sont descendus sur le lieu de manifestation pour les faire taire. Mais ces derniers (les étudiants) ont jeté des pierres sur les agents de l’ordre. Comme si n’ayant pas à leur disposition l’unique moyen de défense que l’arme à feu, les policiers s’en sont servis pour effrayer la masse d’étudiants en ébullition. Aucun cas de blessé n’a été signalé, ni de mort.

Il faisait sombre quand l’électricité était rétablie. Aux yeux de tout observateur vivant à Kinshasa, les coupures de l’électricité ne peuvent étonner.

Le ministre Mashako qui s’est rendu lundi à l’Upn pour s’enquérir des raisons de troubles qui ont été provoqués par des étudiants, a réuni tous ces corps en vue d’une solution durable.

Il a appelé les étudiants au calme et à savoir résoudre les problèmes dans le dialogue pour ne donner l’occasion aux force négatives de récupérer la situation. Le ministre de l’ESU a rassuré la communauté de l’Upn que la SNEL mettra à leur disposition une Cabine sous tension permettant à l’Upn d’avoir son départ personnel.

La communauté estudiantine et le comité de gestion de l’Upn ont remercié le ministre Mashako de s’être impliqué pour une solution au problème de l’électricité à l’Upn.

Les coordonnateur des étudiants a appelé ses condisciples au calme pour terminer l’année 2009 -2010 en beauté.

Kasongo Mwamba Dieu merci/L’Observateur

12:17 Publié dans Rédaction | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.